12.04.2019

Carole Hervé, conseillère IBCLC

Paroles d'experts

Pourriez-vous vous décrire en quelques mots ?

Passionnée et constamment à la recherche d’idées pour aider les mères à s’épanouir dans leur vie de femme, je suis devenue consultante en lactation certifiée IBCLC et je suis heureuse de leur apporter un soutien et une information justes et qui s’adapte à leur projet d’allaitement. Je suis aussi et avant tout l’heureuse maman de 3 enfants qui m’aident chaque jour à bousculer mes a priori et à grandir avec eux.

Racontez-nous votre parcours ? Comment avez-vous été amenée à devenir consultante en lactation ?

Initialement, je me voyais professeure d’anglais, et j’ai pu saisir une opportunité formidable qui m’a amenée à l’autre bout de la planète, en Australie, étudier cette magnifique langue auprès de jeunes enfants. J’ai embrayé sur des études de communication d’entreprise, métier que j’affectionne et que j’ai l’occasion de continuer d’exercer à mes « heures perdues ». Concrètement, j’organise des conférences sur le thème de l’allaitement pour des professionnels de santé.
Devenue maman, j’ai décidé de transformer une première expérience d’allaitement contrariée et de me dépasser pour transmettre ce que j’avais appris. J’ai bien sûr enrichi mes connaissances et mon côté perfectionniste a pris le dessus. Ainsi, j’ai suivi une formation pour devenir bénévole à la Leche League France et animer des groupes de soutien ; et, en 2011, j’ai souhaité aller un cran au-dessus et je suis devenue consultante en lactation IBCLC. Je n’ai de cesse de me former et j’explore des domaines en apparence éloignés de l’allaitement maternel puisque j’ai étudié auprès d’experts en orthophonie, de spécialistes en neurosciences, ou en développement personnel. Mon approche est aujourd’hui un tout composé de ces pièces de puzzle éparses.

Des rencontres avec des mamans qui vous ont particulièrement enrichies ou touchées ?

Chaque rencontre m’enrichit, chaque histoire m’émeut et j’ai la chance incroyable de croiser tant de mères que je ne saurais laquelle de leur aventure choisir pour illustrer cette question. Certaines s’apparent à des épopées et en même temps ce n’est pas l’intensité du défi dépassé qui fait sa valeur. Ce sont les histoires et surtout la manière dont les mères se sont appropriées leur aventure qui m’inspire quotidiennement. Elles m’inspirent car elles détiennent la plupart du temps les clés pour trouver les bonnes solutions pour elles. Les mères ont un formidable instinct qui ne demande qu’à être révélé au grand jour. Elles me poussent ainsi à me montrer créative parfois pour les aider à surmonter leurs défis, et leur manière de s’approprier les infos que je partage avec elle est une source inépuisable d’occasions de remettre en question mon approche, de l’affiner pour les servir plus efficacement chaque jour.

Pensez-vous qu’il faille s’inspirer de ce qu’il se fait à l’étranger autour de l’allaitement ? Auels pays ? Pourquoi ?

Je pense qu’il est bon d’ouvrir son champ de vision dans n’importe quel domaine de la vie. Et j’aime prendre de la hauteur par rapport à ce que je fais au quotidien. Forcément, je mesure 1,81m, ça aide. J’ai l’avantage de parler couramment l’anglais et comme je ne tiens pas en place, je n’ai de cesse d’explorer ce qui se passe ailleurs. Il m’arrive même souvent de me rendre à l’étranger pour découvrir des approches différentes de ce qui se pratique en France. Ceci étant, je dois préciser que notre certification exige de se tenir à jour des connaissances à la pointe de la science. Et de fait, nous sommes tenues d’explorer les ressources internationales. Quel pays m’inspire donc le plus ? Les Etats-Unis ou bien l’Australie proposent de belles ressources d’inspiration tout comme Israël ou encore les pays scandinaves. Il y a sans doute fort à apprendre aussi de la part des pays latino, les pays de l’est, d’orient.

Est-ce qu’on peut se préparer à l’allaitement ? Quels seraient vos principaux conseils pour réussir ces premières semaines si importantes dans la mise en route de l’allaitement ?

Oui on peut se préparer à allaiter. La sécurité sociale rembourse d’ailleurs un cours de préparation à l’allaitement auprès d’une sage-femme lors de la grossesse.
Il est bon que ce cours vous apporte des repères faciles à retenir pour démarrer fort et aisément.
Voici quelques-unes des infos clés que l’on devrait vous enseigner :

– l’allaitement requiert anticipation (des mises au sein dans l’heure qui suit la naissance sont un avantage précieux pour la suite), et un contact précoce avec bébé
– la douleur est un symptôme et elle ne devrait pas être banalisée, si une douleur survient, il est bon d’y apporter une attention fine et rapide
– un bébé qui reçoit du lait élimine très vite son méconium et ses selles deviennent rapidement jaunes, liquides et abondantes
– le confort de la maman prime, une installation confortable est essentielle pour un allaitement harmonieux
– le bébé tète souvent dans un état de semi-somnolence le premier mois
– garder son bébé à portée de bras est un bon moyen de s’éviter quelques soucis
– le nombre de tétées n’est pas le seul repère d’une lactation qui s’installe convenablement. Les tétées doivent être indolores et on doit entendre ou observer des signes de déglutition
– identifier un référent qui vous inspire confiance et le solliciter aussi souvent que possible

Des conseils en particulier pour les jeunes mamans qui ont eu des allaitements passés difficiles, mais veulent à nouveau tenter l’aventure ?

J’aimerais leur dire d’abord qu’on peut toutes allaiter même après une expérience antérieure frustrante. Et j’inclus l’allaitement partiel dans mon tout. S’entourer d’un professionnel compétent et pourquoi pas débriefer un premier allaitement difficile peut être un premier atout. Ensuite, repartir sur de bonnes bases et reprendre un cours avec un spécialiste. Si elles éprouvent un sentiment d’échec, je les encourage à avoir une lecture plus constructive de leur histoire. Ceux qui évitent les échecs évitent aussi les réussites. Il faut parfois essayer plusieurs fois pour obtenir un résultat satisfaisant et cela vaut pour la plupart des domaines de la vie.

Un livre sur l’allaitement qui vous a particulièrement inspiré et que vous recommanderiez sur le sujet ?

L’art de l’allaitement maternel édité par La Leche League reste pour moi un must en la matière.

Recommandez-vous d’adapter l’alimentation pendant l’allaitement et notamment pour soutenir ta production de lait (tisane, aliments galactogènes…) ? Quels ingrédients, plantes, pourriez-vous recommander ?

Je ne recommande pas d’emblée d’adapter son alimentation ni de boire telle ou telle potion magique. Pour installer une lactation solide, un drainage fréquent des seins – comprenez des tétées fréquentes et efficaces, est indispensable le premier mois. Et le résultat c’est que votre garçon prendra facilement 230g par semaine et votre fille prendra au moins 190g par semaine. Et quand on a le plaisir de constater ces magnifiques résultats, on sait que la mère a alors toutes ses chances de goûter au plaisir d’un allaitement serein par la suite. Parfois des coups de pouce seront utiles. Il est cependant indispensable d’avoir à l’esprit que la lactation dépend d’un drainage efficace et fréquent des seins.

Quelque chose à ajouter ?

L’allaitement peut se révéler un véritable défi pour de nombreuses mères. Certaines abandonneront très vite et pour d’autres, le simple fait de s’accrocher les rendra fières d’elles-mêmes et heureuses. Elles auront ainsi le sentiment d’avoir tout donné. Parfois ce n’est pas tant le résultat qui compte que le chemin parcouru. Quand elles ont l’impression que les choses ne changent pas, je les invite à changer leur manière de lire leur histoire. Un voyage de mille lieux commence par un premier pas vous savez.
Et j’éprouve chaque jour une gratitude infinie quand certaines de ces mères témoignent auprès de moi du résultat de leur persévérance. J’ai remarqué en effet que l’allaitement ressemble – pour certaines en tout cas – à un condensé symbolique de leur vie de femme. Les femmes les plus heureuses n’ont pas nécessairement vécu un allaitement de rêve, elles ont juste fait de leur mieux avec tout ce qu’elles ont et c’est ce qui compte.

Merci Carole !

A propos de Carole

Carole Hervé

Conseillère en lactation certifiée IBCLC

question d’allaitement.com

C’est par ici !

Découvrez nos carrés de céréales et composez votre box !

go to the shop !!