ccomment dormir enceinte

11.02.2020

Leslie, doula à Paris

Paroles d'experts

Pourriez-vous vous décrire en quelques mots ?

Je suis Leslie Lucien, doula à Paris, j’accompagne les couples sur leur chemin vers leur parentalité.

Je suis une femme, une amoureuse, une amie, une mère aussi: j’ai deux filles, Léonie qui aura bientôt 10 ans et Zélie bientôt 8 ! On dit souvent de moi que j’ai beaucoup d’énergie, je suis joyeuse, j’adore vivre de nouvelles expériences, écouter, partager, échanger, avancer !  

Qu’est ce qui t’a donné envie de lancer en tant que doula (et peut être expliquer ce que c’est car peu de femmes connaissent en France !) ?

En tant que Doula, nous accompagnons émotionnellement les femmes, les couples, dans ce moment de vie incroyable et complètement chamboulant du “devenir parents”. Lors de rencontre d’une durée de 2 heures environ, toujours au domicile des parents, nous échangeons avec eux autour de leur vécu de la grossesse, de l’accueil de leur enfant. L’écoute active est le coeur de notre métier, ensuite chaque doula accompagne avec son savoir-être, son savoir faire (avec des “outils” différents: chant prénatal, yoga, rebozo, HypnoNatal…). (C’est important de noter que nous accompagnons toujours les couples en complément de leur suivi médical par une sage-femme).

Je n’ai pas toujours exercé ce doux métier de Doula, puisqu’après des études en école de commerce, je me suis dirigée vers la production audiovisuelle, j’ai travaillé plusieurs années dans ce domaine. A la naissance de mes filles, j’ai senti un appel profond vers autre chose, j’ai eu envie de donner davantage de sens à mon engagement professionnel. Après un bilan de compétences, j’ai choisi de me former en tant qu’auxiliaire de puériculture pour accompagner les couples en maternité ou en centre de PMI. C’est lors d’un de mes stages à la Maternité des Lilas, qu’une sage-femme en salle de naissance m’a proposé d’accompagner une femme qui souhaitait donner naissance sans péridurale à son enfant.  J’ai été là pour elle, je l’ai soutenue. Après la naissance la sage-femme m’a dit “tu sais c’est un métier ce que tu as fait là, ça s’appelle être doula !”

Quelques années plus tard, alors que je travaillais dans un centre de PMI, où j’accompagnais les couples en post-natal, j’ai eu envie de me former en tant que doula à l’institut des Doulas de France ! 

Tu t’es également formée en chant prénatal, peux-tu nous en dire plus sur le sujet ?

Le chant prénatal est un outil magique de reconnexion au corps et au souffle ! Durant les ateliers nous prenons le temps d’explorer le souffle, la respiration, de ressentir notre corps, prendre le temps de le percevoir comme ce qu’il est, un bel instrument ! 

Comprendre aussi que l’on peut utiliser le son comme un support durant la naissance de son bébé, pour s’ancrer dans son corps grâce à sa voix; et aussi bien sûr s’amuser en chantant pour soi, pour son bébé, pour son compagnon ! Pour participer, “il n’y a pas besoin de chanter juste, mais juste de chanter !”

Ce n’est pas trop dur de tout concilier entre tes accompagnements et ta vie de famille ? Comment tu t’organises ?

C’est le gros challenge de la vie de doula, comme de beaucoup d’entrepreneurs je pense ! C’est important pour moi de sentir que ce que j’offre aux familles que j’accompagne, en écoute et en disponibilité, je veux aussi pouvoir me l’offrir à moi-même, à mes enfants et à mon compagnon ! Quand je sens que je sors trop de ce cadre, je sais qu’il est temps de me poser un peu 😉 

Comment avais-tu vécu personnellement ta maternité, ta grossesse, les premiers mois après bébé ?

Mes maternités m’ont révélée, j’ai vécu deux accouchements très différents qui m’ont fait beaucoup cheminer sur mon rapport à mon corps. La maternité m’a donné beaucoup de puissance, je sais aujourd’hui que je peux tout entreprendre, si je le désire profondément. J’ai bien sûr toujours des peurs, mais je sens que je peux vivre des expériences et accueillir leur résultat avec plus de douceur qu’auparavant, je ne suis pas tétanisée par l’idée de ne pas y arriver, je me dis c’est une expérience ! 

J’ai traversé des phases de grands déserts en étant jeune mère, en me sentant parfois seule, isolée, C’est aussi ce chemin qui fait la doula que je suis aujourd’hui, quand je regarde en arrière je vois tout le chemin parcouru, c’est pour cela que j’accompagne les femmes, les couples, pour les aider à prendre conscience de leur puissance, leur dire qu’elles/ils peuvent faire confiance à leur instinct, qu’en expérimentant elles/ils vont acquérir cette expérience qui nous fait nous sentir légitime en tant que parent. 

 As-tu adapté ton alimentation pendant la grossesse et  l’allaitement ?

A l’époque de mes grossesses et de la naissance de mes filles je n’étais pas très conscience de l’importance de l’alimentation, leur naissance m’a fait aussi cheminer sur ce point ! Leur naissance m’a aussi révelée sur ce point ! 

Quels conseils donnes-tu pour se préparer au mieux à la grossesse ?

Je donne rarement des conseils, j’écoute les chemins des familles pour qu’elles fassent ensuite leur propre choix durant la grossesse. Pour se préparer au mieux, je pense sincèrement que l’entourage est très important, se sentir bien entourée, avoir “son village” autour bienveillant et soutenant. 

De plus en plus j’invite aussi les familles à se mettre en lien avec leur corps, déconnecter le mental qui veut toujours contrôler pour aller vers des pratiques comme le chant, le watsu, le rebozo…

Comment se préparer au mieux à l’allaitement ? Quels conseils donnerais-tu aux futures mamans qui souhaitent se lancer dans l’aventure de l’allaitement ou qui ont connu un premier allaitement difficile ?

S’INFORMER et s’ENTOURER de professionnels formés à l’allaitement et surtout entourez vous de femmes qui allaitent, partager votre expérience, vos questions au sein d’association de soutien à l’allaitement ou les animatrices sont formées autant à l’allaitement qu’à l’écoute active ! C’est primordial de pouvoir partager ! 

Un accompagnement de maman qui t’a particulièrement marqué ?

La naissance de la petite Suzanne dans l’eau à la maternité des Lilas, c’était ce jour où j’ai découvert le métier de doula, comme je le racontais plus haut dans l’interview ! la puissance de cette femme, la douceur du papa, et mes pleurs mêlés de joie en les voyant devenir parents ! C’est un joli souvenir. 

aujourd’hui chaque nouvelle rencontre avec une famille est marquante, quand j’entre chez eux, je ne sais pas qui ils sont, rapidement, j’ai la sensation d’être chez des amis, nous échangeons dans l’intimité de leur salon, les liens se tissent, c’est un régal à chaque fois, je m’émerveille de vivre ces moments, d’avoir le cadeau d’être présente dans leur vie durant ces instants si précieux ! 

Et pourquoi avoir accepté cette interview avec Jolly Mama ?

Parce que j’adore l’idée qu’une marque peut à la fois soutenir les mères et être éthique, bio, et saine ! J’adore gâter les jeunes mamans avec des barres Jolly Mama, elles se sentent choyées, et les saveurs autant que la composition sont canons ! 

Et puis aussi pour vous soutenir vous en tant qu’entrepreneuses !

Merci d’exister, d’avoir osé l’entrepreneuriat, de prendre des risques pour faire vivre votre jolie marque ! On oublie parfois en tant que consommateur tout ce que vous faîtes à deux pour développer et faire vivre Jolly Mama, bravo !! 

Merci Leslie !

Pour en savoir plus sur Leslie

Leslie Lucien

Suivez là sur Instagram

C’est par ici !

Découvrez nos carrés de céréales et composez votre box !

go to the shop !!