HomeGuide5 Conseils pour Préparer un Accouchement Naturel

18.12.2019

par Sandra Tolosa - Coach & Naturopathe

5 Conseils pour Préparer un Accouchement Naturel

Accouchementgrossesse

Tu as le projet et le désir de devenir maman ? Tu es déjà enceinte et envisages de vivre un accouchement naturel ? Ton coeur et ton intuition te disent que ton corps est fait pour accoucher de manière physiologique mais ton mental t'assaille de peurs et d'interrogations.

Et c’est bien normal ! Une maman a besoin d’un cadre rassurant et sécurisant pour disposer des ressources physiologiques qui vont lui permettre d’accoucher naturellement.

S’informer sur l’accouchement physiologique

Le premier conseil que je souhaite te donner si tu as le projet d’accoucher naturellement, c’est-à-dire sans intervention médicale (ou le moins possible) et sans péridurale, c’est de t’informer sur la physiologie de l’accouchement. Pourquoi ? Car quand tu vas comprendre la mécanique incroyable du corps qui se met en place lors d’un accouchement physiologique, tu ne pourras qu’avoir confiance dans les ressources de la nature humaine à vivre cet événement. La préparation mentale qu’implique la lecture de tels ouvrages a été déterminante dans la réussite de mon accouchement à domicile, non assisté !

 

“J’accouche bientôt : que faire de la douleur ?” de Maïtie Trélaün.

Cet ouvrage est une perle pour accompagner les mamans dans l’aventure d’un accouchement naturel. Il présente tout le processus physiologique de l’accouchement de manière claire et accessible. Maïtie Trélaün, sage-femme française, nous livre les clés de compréhension nécessaires pour apprivoiser et comprendre la douleur de l’accouchement. En changeant notre perception de la douleur liée à l’enfantement, en donnant un sens à celle-ci, on donne l’opportunité à notre cerveau de réduire l’intensité perçue (et donc réelle!) de cette douleur.
Ce livre aborde également, de façon concrète, la mécanique des hormones qui entrent en jeu lors du travail. Ces hormones sont là pour nous aider à supporter la douleur notamment grâce à l’endorphine (anesthésiant naturel). On y apprend aussi comment l’analgésie péridurale intervient dans ce processus et quelles sont les conséquences de celle-ci.

Enfin, l’autre moitié de cet ouvrage présente de nombreux témoignages d’accouchements naturels pour nous inviter à projeter notre mental dans cette aventure magique. Pour résumer, ce livre nous invite à réfléchir sur la souffrance automatiquement associée à l’accouchement, perçu comme une épreuve douloureuse pour transformer cette expérience en célébration transcendante de notre pouvoir féminin.

 

“Le guide de la naissance naturelle” de Ina May Gaskin.

Cet ouvrage, plus long et détaillé, démarre par le récit d’une multitude d’expériences uniques et intenses d’accouchements physiologiques, le plus souvent à domicile, mais aussi en maisons de naissance et avec ou sans intervention médicale. Ina May Gaskin, sage-femme américaine et légende de la naissance naturelle, nous permet de nous reconnecter à nos capacités de femme. Ce livre aborde, sans tabou, les dimensions physiologiques, sexuelles et spirituelles de l’accouchement naturel. Je suis sortie de la lecture de ce livre avec une force mentale indéfinissable et une confiance nouvelle en mon corps et mon esprit. C’est un cadeau précieux pour révéler la puissance de notre féminin sacré à travers l’expérience de la naissance.

Choisir une préparation à l’accouchement naturel

Une fois que tu as toutes les clés pour comprendre la physiologie de l’accouchement, il te sera beaucoup plus facile de choisir la préparation qui te convient, en conscience. Voici quelques propositions de méthodes de préparation à l’accouchement :

L’haptonomie

L’haptonomie est une méthode de communication par le toucher avec l’enfant, in utero, qui consiste à effectuer des gestes précis pour établir une relation avec l’enfant, impliquant le papa et la maman. Les séances d’haptonomie proposent généralement d’apprendre quelques points d’acupuncture que le partenaire peut stimuler pour soulager la douleur pendant le travail. On peut y pratiquer différentes positions permettant de supporter les contractions. Enfin, on s’entraîne à contracter les bons muscles pour une expulsion efficace le jour de la naissance.

La méthode Bonapace

Cette méthode, mise au point par Julie Bonapace, s’appuie également sur la stimulation de points d’acupuncture ainsi que sur des exercices de respiration et de visualisation. Ces techniques, complétées par le soutien infaillible d’une personne de confiance apportant un cadre rassurant à la maman, rassemblent des points indispensables de la réussite d’un accouchement naturel.

Le yoga prénatal

Le yoga prénatal ne m’a pas vraiment convenu lors de ma première grossesse. Mon mental était trop actif. Je n’ai pas su saisir l’enseignement qu’aurait pu m’apporter ces précieux exercices à l’époque. Mais il a été d’un grand soulagement lors de ma seconde grossesse. Les étirements doux m’ont énormément soulagée. Ils m’ont permis d’assouplir mon bassin et d’ouvrir en douceur le col de l’utérus lors du travail et du pré-travail à l’aide d’un ballon de yoga ou “gym ball”. Le yoga prénatal peut se pratiquer en cours individuels, collectifs ou encore en ligne sur internet, de chez soi !

Réaliser un projet de naissance naturelle

Réaliser un projet de naissance permet d’ancrer un cadre rassurant dans ton esprit. Quelle que soit l’issue réelle de l’accouchement, il est important que ton projet soit transmis et respecté au maximum. Il ne s’agit pas d’avoir une idée rigide sur le déroulé de ton accouchement, mais de donner une ligne directrice à l’équipe qui t’accompagne afin de toujours garder ce cocon de confiance. En construisant ton projet de naissance, il faut garder à l’esprit que le lâcher prise sera une des clés de la réussite de ton accouchement. Il y aura toujours des imprévus, le projet de naissance est là pour conserver un cadre connu et en accord avec tes besoins, quoi qu’il arrive.

Si cela peut t’aider, voici comment j’avais structuré mon projet de naissance, qui aurait dû avoir lieu en maternité classique, n’ayant pas d’autre option dans le pays dans lequel je vivais :

– Général (souhaits généraux, grandes lignes en 5 points).
– Arrivée à la maternité / pendant le travail / dilatation.
– Au moment de la dilatation complète / expulsion.
– Arrivée du bébé.
– Post-accouchement.

S’entourer pour créer un cadre sécurisant pour la maman

La physiologie de l’accouchement nous apprend qu’une femme en train d’enfanter ne laissera pas naître son enfant dans des conditions optimales si elle ressent de la peur, de l’inconfort ou si elle se sent observée. C’est pourquoi, dans la mesure du possible, il est primordial de créer un espace sécurisant et intime pour la maman. Elle aura besoin de se sentir soutenu mais pas observée et surtout pas par une personne avec qui elle n’est pas en confiance. Cela peut bloquer les processus physiologiques.

Préparer son corps à l’accouchement naturel à l’aide de techniques naturopathiques

Enfin, je te partage ici, les techniques naturopathiques que j’ai utilisées, en partie seulement. Car compte tenu de l’accouchement éclair que j’ai vécu, je n’ai pas eu le temps d’utiliser mon cocktail d’aromathérapie ! 😛

Infusions pour préparer à l’accouchement

J’ai bu régulièrement des infusions de Feuilles de framboisier. Cette plante va venir tonifier l’utérus et augmenter l’efficacité des contractions lors de l’accouchement. On peut en boire une à deux tasses par jour le dernier mois de grossesse. Aucun danger à la consommer cependant pendant la grossesse (contrairement aux idées reçues) car elle ne déclenche pas l’accouchement, à l’inverse de la sauge officinale (à n’utiliser qu’à partir de la semaine du terme de la grossesse).

Les tisanes de verveine, de camomille et de tilleul vont être utiles pour positiver et se détendre en cas de stress. Ces plantes seront idéales tout au long de l’accouchement pour préparer le mental.

Aromathérapie de l’accouchement naturel

Enfin, je vous livre mon combo gagnant d’aromathérapie – spécial accouchement naturel :

– Diffusion d’huile essentielle de laurier noble pour la confiance et le courage.
– Diffusion d’huile essentielle d’orange douce pour la détente.
– Application d’huile végétale avec huile essentielle de petit grain bigaradier, camomille noble et laurier noble : 2 à 3 gouttes pures sur les poignets et le plexus solaire avant et pendant le travail contre le stress.
– Massages circulaires avec de l’huile végétale (10 gouttes) dans laquelle on dilue de l’huile essentielle de palmarosa (5 gouttes), thym à thujanol (5 gouttes) et giroflier (2 gouttes) à appliquer sur le bas du dos et le ventre, avant et pendant le travail, pour déclencher, renforcer les contractions et soulager la douleur (à n’utiliser que la semaine du terme !).

 

J’espère que cet article te permettra de préparer l’accouchement physiologique de tes rêves en toute sérénité.

Je remercie chaleureusement Marie et Margaux de Jolly Mama de m’avoir permise d’écrire en tant qu’invitée sur leur blog pour aider d’autres mamans naturelles !

 

Pour toute question, contacte-moi via le formulaire de contact du blog mamanaturo.com, sur la page Facebook Mama Naturo ou bien sur mon compte Instagram @mamanaturoblog, je te répondrai avec plaisir. 🙂

Sandra,
Coach Intuitive & Naturopathe
www.mamanaturo.com