HomeGuideAllaitement et travail : ce qu’il faut savoir

10.01.2019

Allaitement et travail : ce qu'il faut savoir

DifficultésReprise du travailTire-lait

La principale raison pour laquelle les femmes mettent un terme à leur allaitement est le retour au travail.
Chaque semaine supplémentaire de congé augmente en moyenne la durée de l'allaitement de presque une demi-semaine.

Pas étonnant que chez nos voisins scandinaves, où le congé maternité est de 12 mois, les taux d’allaitement soient proches de 100% à la naissance, et encore de 40% à 9 mois…

Pourtant reprendre le travail ne signifie pas forcément un arrêt programmé de l’allaitement. Le premier pas est de savoir que c’est possible (et sans fatigue accrue!), à condition de connaître certaines astuces et de savoir comment s’organiser.

Si vous reprenez bientôt le travail et que vous vous posez des questions sur la poursuite de votre allaitement, cet article est fait pour vous! Nous vous donnons quelques conseils pour reprendre votre travail et continuer l’allaitement de votre bébé en douceur, tout en évitant certains inconvénients comme la baisse de la lactation ou une confusion sein et tétine.

Tirer son lait pour continuer à allaiter son bébé

Pour les mamans qui retournent travailler après leur congé maternité et qui souhaiteraient continuer à allaiter leur bébé, tirer son lait maternel permet de continuer la lactation, et de prolonger l’allaitement de bébé sur la durée.

Des études récentes ont montré que les mamans qui continuaient à allaiter leur enfant après leur retour au travail s’absentent moins pour s’occuper de leur enfant malade (presque 3 fois moins, du fait des effets immunitaires protecteurs du lait maternel). C’est donc un bébé moins malade lors de son entrée à la crèche ou chez la nourrice, et moins de fatigue pour toute la famille. Certaines études sur la santé des bébés évoquent également un risque de diarrhée 8 fois moins élevé et un risque de problème respiratoire 2 fois moins élevé chez les enfants qui continuent à recevoir du lait maternel .

C’est sans compter les bénéfices psychologiques que la poursuite de l’allaitement apportent : une séparation avec votre enfant plus facile et un sentiment de réassurance pour votre bébé et pour vous (la fameuse tétée de retrouvaille!).

Comment concilier allaitement et retour au travail

Le vrai secret pour concilier allaitement et retour au travail est de savoir que c’est possible

Contrairement aux idées reçues, la reprise du travail tout en poursuivant l’allaitement n’est pas uniquement réservée à des “happy few”, ou à des super women héroïnes et infatigables.

Entourez-vous de soutien, parlez en à votre conjoint, et aux personnes qui vont garder votre enfant. Echangez avec des mamans qui ont pu continuer l’allaitement de leur bébé à la reprise du travail. Il existe des groupes de soutien à l’allaitement, par exemple sur Facebook, où vous pouvez trouver des témoignages et des conseils.

Le deuxième secret

pour continuer l’allaitement que peu de mamans connaissent est qu’il n’est pas nécessaire de ralentir l’allaitement dans le mois précédant la reprise du travail, et d’habituer bébé au biberon.

En effet, votre bébé refusera vraisemblablement que votre conjoint ou vous lui donniez le biberon. Il ne comprendra pas pourquoi, alors que vous êtes toujours présente, son lait lui est présenté dans un contenant de substitution.

Rassurez-vous : les bébés finissent toujours par accepter le biberon de la personne qui le gardera, parce qu’ils se rendent vite compte qu’ils doivent se nourrir pendant votre absence. Bien sûr cette transition allaitement-biberon peut prendre plus ou moins de temps, mais il faut lui faire confiance. Si votre bébé ne mange pas beaucoup les premiers jours à la garderie ou chez la nourrice, il se rattrapera à votre retour.

Un des avantages de ne pas “s’entraîner” au biberon avant la reprise au travail, en plus de vous épargner bien du stress, est de limiter la confusion sein et tétine, et d’avoir une lactation plus établie. En effet, si vous continuez à allaiter votre bébé jusqu’à votre retour au travail et ne remplacez pas les tétés par des biberons, vous aurez gagné quelques jours ou semaines d’allaitement “complet”, et donc vous aurez maintenu votre lactation.

Le troisième secret

pour concilier allaitement et reprise du travail est de ne pas avoir peur d’avoir un rythme irrégulier.

Vous pouvez continuer d’allaiter votre bébé à la demande quand vous êtes avec lui (soir, matin, week-end), tant pis s’il n’a pas le même rythme qu’à la crèche. Votre bébé  comprendra vite que la structure est différente quand vous êtes là. Continuer autant que possible cet allaitement à la demande permettra d’entretenir votre lactation (plus bébé tète, plus vous continuez à produire du lait).

Le quatrième secret

pour poursuivre l’allaitement, dans l’hypothèse où vous tirez votre lait sur votre lieu de travail, est que vous n’êtes pas obligée de laver vos embouts et accessoires lors de chaque tirage au travail.

Prévoyez un sachet type ziploc, et mettez vos accessoires dedans, et gardez les au frigo pour le second tirage. De cette façon, vous gagnez quelques minutes de nettoyage dans la journée. Le soir, de retour à la maison, veillez bien à tout laver au savon, et à laisser séchez à l’air libre. Pensez également à utiliser un tire-lait double, pour gagner du temps et tirer votre lait sur les deux seins en même temps !

Enfin, le dernier secret

pour tenir le cap de l’allaitement, est de savoir que le rythme des premiers mois ne perdure pas éternellement.

Vers 12 mois et au fur et à mesure de la diversification alimentaire, votre bébé n’aura probablement besoin que de deux tétés par jour (matin et soir), et vous n’aurez plus besoin de tirer votre lait au travail. Cette période de tirage de lait pour bébé n’est donc qu’une affaire de quelques mois.

Enfin, soyez surtout bienveillante envers vous-même. Si vous ne souhaitez pas continuer à tirer votre lait au-delà de 6 mois (durée d’allaitement exclusif recommandé par l’OMS), sachez que donner de 1 à 2 tétés par jour à votre enfant vous aidera à maintenir une lactation, surtout si vous pouvez l’allaiter à la demande les weekends.

Comment tirer son lait au travail

Il y a beaucoup de modèles de tire-lait sur le marché, et la plupart sont efficaces, avec de la pratique. Ce qu’il faut surtout considérer, c’est l’usage que vous allez en faire et la fréquence d’utilisation. Allez-vous allaiter tous les jours sur votre lieu de travail ? Avez-vous besoin de le transporter quotidiennement ? Consultez notre article “Comment tirer son lait?” pour en savoir plus sur les différents tire-laits et choisir celui qui vous conviendra le mieux, en fonction de vos besoins. Si vous demandez comment  « Conserver au mieux votre lait »,  consultez notre article sur le sujet.

Vos droits en entreprise

Le code du travail permet aux mamans salariées qui le souhaitent, de tirer leur lait ou d’allaiter votre bébé, et ce, pendant 12 mois à compter de la naissance de votre enfant. Vous disposez d’une heure sur votre temps de travail, à répartir sur la journée comme vous le souhaitez (Art. L 1225-30 du code du travail).

Si vous faites partie d’une entreprise de plus de 100 salariés, votre employeur doit également offrir dans vos locaux ou à proximité une salle pour l’allaitement, pour tirer votre lait pour votre bébé dans les meilleures conditions.

Vous aider à concilier allaitement et reprise du travail

Chez Jolly Mama, on est passé par là, et c’est pourquoi nous avons eu l’idée de créer des snacks gourmands, qui peuvent vous aider lors d’un retour au travail. Emportez nos carrés avec vous, pour lutter contre la fatigue et vous aider à soutenir votre lactation naturellement.

En effet, nos carrés contiennent du fenugrec (et d’autres ingrédients communément considérés comme galactogènes comme l’avoine ou les graines de lin voir notre article sur les « Aliments galactogènes »).

Cerise sur la gâteau, ils sont aussi sources de vitamines et minéraux, essentiels pour une bonne qualité du lait,  anti-fringales et anti-fatigue.

Pour allier plaisir et santé, nous les avons décliné en 4 parfums :

Cho-Chocolat pour les choco addicts, Tout Mymy pour faire le plein d’antioxydants, Croquantissimes aux noisettes et amandes pour les fan de croquants, et Super Seeds, notre combo gourmand et super food.

Et surtout, soyez bienveillantes envers vous-même. Si tirer son lait au travail est trop difficile, vous pouvez simplement continuer d’allaiter votre bébé quand vous êtes avec lui, les matins, soirs et week-ends. Et bien sûr, prenez soin de vous et n’oubliez pas de bien vous hydrater (1.5 à 2 litres par jour).

 

Bonjour gourmandise, et sans culpabilité !

Go to the shop

C'est par ici !

Découvrez nos carrés de céréales et composez votre box !

go to the shop !!
  • Coffret

    Naissance

    • 35 €
  • Coffret

    Sur-mesure

    • 27 € - 12 carrés
    • 48 € - 24 carrés