HomeGuideAllaitementLa prise de poids de votre bébé allaité
vous pourriez a-do-rer !
  • Vanille et noix de macadamia

    Vanifique!

    découvrir
  • Tisane Allaitement Mama Time

    Mama
    Time !

    découvrir

31.12.2020

par Jolly Mama

La prise de poids de votre bébé allaité

allaitementbébéprise de poids

Mon lait est -il assez nourrissant ? Ai-je assez de lait ? Mon bébé prend il assez de poids, trop de poids ? On a fait le point sur la prise de poids du bébé allaité : qu'est ce qui est normal, et quand consulter !

Le poids des bébés allaités est un sujet d’inquiétude pour beaucoup de mamans, et encore plus lorsqu’il s’agit d’une première expérience d’allaitement.

Contrairement au biberon, où on “voit” ce que l’on donne au bébé et ce qu’il prend, l’allaitement est plus une “black box”. Sans des repères connus et directement visibles, beaucoup de mamans ont peur de ne pas pouvoir allaiter exclusivement, et se mettent à complémenter, poussés parfois par un personnel soignant peu formé à l’allaitement.

On a donc fait le point sur la prise de poids d’un enfant allaité, pour vous rassurer !

Prise de poids du bébé allaité : ce qu’il faut savoir à la naissance et dans les premiers jours

Votre lait est toujours nourrissant et suffisant

Sauf cas très rares (anomalie ou lésion de la glande mammaire, médicament, pilule contraceptive, problème hormonal) nous pouvons toutes allaiter et nous avons toutes assez de lait pour notre enfant. On vous rassure donc tout de suite sur ce point.

Vous n’avez besoin de rien d’autre à la naissance de votre enfant, que vos seins, votre bébé, et de rester “à la même adresse” collé-serré. Bébé va dormir joue contre le sein, et pouvoir téter à la demande, aussi fréquemment que nécessaire. Le contact étroit avec son bébé va également aider à prendre confiance en vous et en vos capacités d’allaitement. Être tout prêt de lui va vous aider à mieux comprendre ses besoins, sans avoir besoin de savoir “combien” il prend. Bref, laissez-vous guider par votre instinct et par votre bébé ! Voir notre article sur cette approche nouvelle du Biological Nurturing ici.

Pas besoin de tirer votre lait non plus durant les premières semaines, sauf cas particuliers (besoin de supplémentation temporaires, bébé prématuré et hospitalisé..)

Le poids diminue après la naissance

Chez tous les bébés, le poids diminue après la naissance, c’est tout à fait normal et physiologique. Il s’agit surtout d’une perte d’eau. La perte de poids peut aller jusqu’à 10% entre la naissance et le huitième jour.

Le colostrum permet de limiter la perte de poids

Le colostrum est riche en immunoglobulines et il est juste parfait pour nourrir bébé jusqu’à la montée de lait, tant en quantité qu’en qualité. On ne s’inquiète pas de sa montée de lait. Simplement on commence l’allaitement dès la naissance, en peau à peau, pour bien enclencher les choses.

L’estomac du bébé est tout petit à la naissance

A la naissance, l’estomac du bébé fait la taille d’une petite bille (5ml). Il va faire x 11 en taille les 10 premiers jours de sa vie !

Il a besoin de téter fréquemment. La production de colostrum des premiers jours (entre 35 et 50 ml) sont donc largement suffisants pour couvrir ses besoins !

Après la naissance, son cerveau a besoin d’une source continue de carburant, spécialement pendant les trois premiers mois, au cours desquels il réalise 25 % de sa croissance. Le bébé doit donc continuellement remplir son petit estomac pour alimenter son gros cerveau.

Allaiter à la demande est important pour un bon démarrage de l’allaitement

On met bébé au sein le plus possible. Il est tout à fait normal qu’une bébé tète entre 8 et 12 fois par 24h, voir beaucoup plus. La prise de poids est généralement directement proportionnelle au nombre de tétées et à leur efficacité.

Il est important d’allaiter à la demande, ou aux premiers signes d’éveil. On n’attend pas que bébé pleure pour le mettre au sein, car cela devient plus compliqué que quand il est apaisé. On peut aussi le nourrir en dormant, quand il est dans une phase de sommeil éveillé (qui se caractérise par exemple par un mouvement des yeux et paupières).

Respecter le rythme physiologique du bébé

La plupart des enfants ont un rythme irrégulier de tétées, ils peuvent dormir quelques heures puis vouloir téter beaucoup sur 2 ou 3 heures (tétées groupées, fréquentes le soir).

Les tétées nocturnes représentent une part importante du lait absorbés en 24h

Vouloir qu’il fasse ces nuits immédiatement n’est donc pas réaliste, comme de vouloir le “régler”, avec un espacement et une réduction des tétées. Cela peut conduire à une prise de poids insuffisante, et une mauvaise mise en place de l’allaitement.

Plus un bébé perd du poids, plus il a tendance à dormir et à réclamer encore moins le sein

Certains bébés ne vont faire que dormir, sans réclamer le sein. On pensera qu’il s’agit d’un bébé facile à vivre, alors qu’il ne se nourrit pas assez. Attention à ne pas se faire “avoir” par les croyances d’un bébé “normal” qui fait ses nuits et mange à heures régulières, 3 ou 4 fois par jour tout au plus !

On n’hésite pas à se faire aider par une consultante en lactation IBCLC pour évaluer une tétée complète et si nécessaire revoir la conduite de l’allaitement !

Perte de poids du bébé allaité : ce qui est normal

Pendant le premier mois de vie, si le transfert de lait se fait bien, un bébé allaité va :

– Mouiller entre 6 à 8 couches par jour (les urines sont abondantes et claire),

– Faire 3 selles en 24 heures, jusqu’à 8 par jour, pour diminuer à la fin du premier mois (6 par jour à 1 par semaine)

– Après l’évacuation du méconium vers le 5 jour, les selles sont liquides et grumeleuses, et leur couleur peut aller de jaune d’or à marron vert. Les selles sont aussi grosses en moyenne que sa paume

– Le poids de naissance est à nouveau normalement atteint entre 4 et 8 jours de vie (maximum en 10 jours)

Prise de poids du bébé allaité : quels sont les signes d’une tétée efficace ?

Les signes d’une tétée efficace sont :

– Le bébé tête activement, bruit au moment où il déglutit

– Les urines et selles sont suffisantes

– Enfin, il est bien éveillé : il accroche le regard dès le premier mois, cherche activement le sein quand il se réveille

Biodisponibilité du lait maternel

Avec la forte biodisponibilité du lait maternel, presque tous les nutriments sont absorbés et utilisé, et les selles peuvent être plus rares après le premier mois (1 par semaine chez certains bébés allaités).

A croissance égale, les bébés allaités consomment 20% de lait en moins que les bébés nourris au lait artificiel.

Prise de poids du bébé allaité : ce qui peut alerter

Il est généralement nécessaire de faire une évaluation détaillée dans les cas suivants :

– La perte de poids des premiers jours dépasse 7 à 10% du poids de naissance

– La maman n’a pas eu de montée de lait significative à J3-J4

– Le bébé continue à perdre du poids à J4 ou ne reprend pas du poids à J5

– Le bébé fait moins de 3 selles par jour, toujours des selles avec du méconium à J7

– Le bébé n’a pas encore repris son poids de naissance à J15

Mais aussi si :

– Le bébé tète moins de 8 fois par jour

– Le bébé dort régulièrement plus de 3 ou 4 heures consécutives

– La prise de poids est inférieure à 15 g par jour entre 2 semaines et 3 mois

Attention, toutefois à ne pas céder à la panique, les enfants sont tous différents. La présence d’un des signaux ci-dessus ne signifie pas forcément qu’il y a un problème.

Si on constante une cassure dans le courbe de poids, on doit évaluer l’état du bébé et sa manière de tétée.

Perte de poids du bébé allaité : comment réagir

Se faire accompagner par une consultante en lactation IBCLC

En cas de doute, on se fait accompagner immédiatement par une IBCLC, qui fera un diagnostic complet, en assistant à une tétée complète. Plus le problème est pris tôt, plus l’allaitement pourra se remettre en place correctement. On n’attend pas !

Revoir la pratique d’allaitement

Si l’état de l’enfant est satisfaisant, une supplémentation n’est pas forcément nécessaire.

– On augmente la fréquences et la durées des tétées,

– On peut aussi peut aussi pratiquer une “super-alternance” (changer fréquemment bébé de sein, pour éviter qu’il ne s’endorme sur un sein- attention à ne pas faire dans tous les cas, notamment si bébé est trop faible, a perdu trop de poids et a du mal à téter, dans ce cas on privilégiera de le laisser longtemps sur un sein),

– On peut également comprimer le sein pendant la tétée,

– Et tirer son lait entre les tétées pour stimuler sa production.

Si après 3-4 jours la prise de poids repart, on peut alors cesser de tirer son lait.

Supplémenter en dernier recours et de façon temporaire

Si nécessaire, la conseillère en allaitement pourra être amenée à proposer une supplémentation temporaire, avec du lait maternel quand c’est possible, et avec un dispositif d’aide à la lactation (DAL), ou un gobelet.

Attention aux courbes de croissance des carnets de santé

Les courbes de croissance des carnets de santé en France ne sont pas adaptées pour évaluer la prise de poids des bébés allaités :

– Elles remontent à plus de 40 ans

– Elles sont faites sur la base des données recueillies sur des bébés majoritairement nourris au lait infantile

Il vaut mieux consulter l’étude multicentrique menée par l’OMS en 2006, sur des enfants allaités entre 0 et 3 ans.

Courbes de croissance carnet de santé versus OMS : bébé entre 0 et 6 mois

La prise de poids des bébés de l’OMS est supérieure durant les 6 premiers mois à ce que l’on observe en France. Une prise de poids jugé normale selon les critères français peut ainsi être jugée insuffisante selon l’étude de l’OMS.

Pendant les trois premiers mois de vie, on estime qu’un bébé allaité gagnera 200 g par semaine, alors que les bébés nourris au lait artificiel gagneront en moyenne 170 g par semaine.

L’écart entre les courbes peut aller jusqu’à 1000g.

Courbes de croissance carnet de santé versus OMS : bébé entre 9 et 24 mois

Pour les bébés garçons de poids élevé les donnés françaises coïncident avec celles des courbes de l’OMS pour la deuxième année de vie.

Pour les bébés filles en revanche, les donnés françaises sont plus élevées que celles de l’OMS. On peut alors craindre une prise de poids trop faible selon les critères traditionnels, ce qui peut pousser à une introduction accélérée des solides.

Mon bébé a pris du poids très rapidement, je dois m’inquiéter ?

Dans l’étude de l’OMS, les mamans allaitaient en moyenne entre 8 à 12 fois en 24h, avec beaucoup de tétées nocturnes. A 3 mois, on était encore à 10 fois en moyenne, 9 fois à 6 mois et pas moins de 5 fois à 12 mois !

Un bébé allaité peut donc se trouver très au dessus des courbes des carnets de santé, tout en suivant normalement la courbe de l’OMS. On ne met donc pas bébé au régime, en espaçant ses tétées. Un bébé allaité à la demande et exclusivement n’est jamais trop gros !

On sait en plus aujourd’hui que l’allaitement est au contraire protecteur des risques futurs d’obésité.

La prise de poids du bébé allaité, pas le seul critère à prendre en compte

Il faut aussi prendre en compte l’augmentation de la taille, du périmètre crânien.

Il y a de plus une grande disparité entre les enfants en matière de croissance. Certains bébés ont une croissance très rapide, puis qui se ralentit.  D’autres ont une croissance plus faible, mais plus régulière.

Si on a un doute, ne pas hésiter à consulter un pédiatre familier avec les bébés allaités, et se faire aider par une IBCLC.

L’allaitement est protecteur du risque de surpoids et d’obésité

Un bébé allaité nourri à la demande présente un risque moins important d’obésité plus tard

Comme la société française de pédiatrie le précise dans son rapport de 2005 : « L’existence d’un effet préventif de l’allaitement maternel vis-à-vis d’une obésité ultérieure est aujourd’hui probable, au moins jusque dans l’enfance et l’adolescence. »

Cet effet préventif est d’autant plus important que l’enfant a été allaité longtemps, bien après la diversification alimentaire. Pour en savoir plus sur les effets bénéfiques de l’allaitement, consulter notre article : Les bienfaits de l’allaitement.

En conclusion

On se fait confiance, on garde bébé à la “bonne adresse” et on n’hésite pas à consulter au plus vite un IBCLC en cas de doute sur la prise de poids de son bébé. Plus un problème est prise tôt, plus il sera facile à corriger !