HomeGuideAllaitementLe rôle du deuxième parent dans l’allaitement
Le rôle du papa dans l'allaitement
vous pourriez a-do-rer !

05.03.2021

par Sophie Leguen, infirmière puericultrice

Le rôle du deuxième parent dans l'allaitement

allaitementpapaparent

Le rôle du papa dans l'allaitement, un sujet rarement abordé ...
Certains papas (ou deuxième maman ! Cet article s’applique aussi bien pour une deuxième maman bien sûr !) s'impliquent à fond dans l'aventure de l'allaitement, tandis que d'autres s'imaginent qu'ils n'ont aucun rôle à jouer !

“Le papa ne peut pas participer “, une idée reçue encore trop répandue …Pourtant, les pères ont toute leur place au cœur de l’allaitement. Seul leur désir de s’impliquer compte.

Nous avons fait le point sur le sujet avec Sophie, puéricultrice formée à l’allaitement. Dans cet article, elle nous partage des astuces pour permettre aux papas de s’impliquer sereinement.

Le rôle du papa dans l’allaitement : Comment s’impliquer avant la naissance ?

S’informer sur l’allaitement

La communication au sein du couple est très importante, car nous avons tous des représentations ou des croyances sur la conduite de l’allaitement.

Il est essentiel que le couple s’informe sur le sujet via des articles, des vidéos, des livres… pour se faire son propre avis et ne pas suivre les conseils (parfois peu adaptés) de l’entourage.

 

Participer aux cours de préparation à la naissance

Lors des cours de préparation à la naissance, la future maman peut aussi s’y rendre avec le deuxième parent de façon à ce que tous deux reçoivent des informations éclairées.

C’est aussi l’occasion pour le papa d’échanger avec d’autres futurs papas. Ainsi, ils pourront aborder leurs craintes et poser les questions qui les préoccupent.

Plus un papa sera informé, plus il aura envie de s’impliquer et plus il sera en mesure d’aider la maman.

Le rôle du papa dans l’allaitement : quel rôle à la naissance ?

Valoriser la maman

L’allaitement est une expérience d’apprentissage, surtout pour les nouvelles mamans.

Au départ, le couple est dans la découverte de leur bébé. Ils apprennent tous les 3 à se connaître, un nouveau rythme doit alors se mettre en place…

Mais, entre la fatigue, et les variations hormonales, certaines mères se sentent particulièrement fragiles…

Saviez-vous que le baby-blues concerne 50 à 70 % des mères ? Retrouvez notre article sur le Baby blues.

Rassurez-vous cette période dure généralement 3 jours. On parlera de dépression post-partum si ces signes et ces symptômes envahissent la jeune maman dans le temps.

Au départ, la nouvelle maman a besoin de prendre confiance en elle. Elle a donc particulièrement besoin d’être rassurée et d’être encouragée par son conjoint.

Soutenir la mère

On ne se le cache pas, il y a des jours où l’allaitement sera plus difficile que d’autres… Le rôle du papa dans l’allaitement sera d’autant plus important.

Notamment lors des périodes de pics de croissance du bébé [le premier pic a lieu vers 3 semaines], ou lorsque les pleurs du soir s’intensifient…

Alors, un papa présent et soutenant peut avoir un réel effet sur le bien-être de la maman.

De plus, la confiance d’une mère dans son partenaire est en corrélation avec sa confiance dans l’allaitement.

En effet, le père est aussi d’un important soutien et peut encourager à continuer à allaiter dans les moments difficiles !

Le soutien affectueux d’un partenaire est l’un des facteurs les plus importants dans la décision d’une femme d’allaiter son enfant.

D’ailleurs, une étude a conclu que les familles étaient plus influentes que les professionnels (1) !

Comment le père peut-il créer des liens avec le bébé ?

Une des plus grandes craintes du papa est de se sentir à l’écart si la maman allaite.

Pourtant, il existe de nombreuses manières de tisser des liens avec son bébé autre que de donner le biberon !

Voici quelques-unes…

Aider à la mise au sein

C’est l’heure de la tétée ?

Le papa peut très bien aider sa compagne à s’installer dans une position d’allaitement confortable. Et ensuite, aller chercher le bébé puis l’aider à le positionner au sein. Il peut aussi apporter tout ce dont la maman a besoin, un verre d’eau, une infusion…

Et si le cœur lui en dit, il peut aussi tenir compagnie à la maman pendant la tétée, parler avec elle et à son enfant…

Ce précieux moment, aidera la maman à se détendre et aussi à stimuler le réflexe d’éjection pour faire sortir le lait.

Faire du peau à peau

Saviez-vous que le toucher est l’un des sens les plus puissants à la naissance ?

Eh oui, lorsque l’enfant est placé en peau à peau, cela stimule la libération d’une hormone : l’ocytocine.

Il s’agit de l’hormone de l’amour et de l’attachement.

Et vous l’avez deviné, c’est cette hormone qui contribue à forger une relation particulière entre les parents et le bébé.

Masser le bébé

Le massage bébé permet aussi de libérer des hormones des deux côtés !

La plupart des parents ressentent beaucoup de plaisir de le faire. D’autant plus, que ce contact rapproché aide à mieux comprendre son bébé.

Cette approche permet aussi de renforcer les liens d’attachement sécurisants entre l’enfant et ses parents.

D’ailleurs, une étude(4) a démontré que le massage bébé réduisait considérablement le stress du papa et améliorait le lien entre le père et son enfant.

Eh oui, la confiance mutuelle est aussi renforcée, tout comme la communication avec le tout-petit.

Masser son bébé est un réel moment de complicité à partager !

Porter l’enfant

Grâce au portage, le deuxième parent renforce aussi un sentiment unique et le lien qui va se créer entre eux sera d’autant plus fort.

Le papa peut alors prendre régulièrement l’enfant dans ses bras, le cajoler et le bercer doucement.

L’enfant percevra alors un sentiment de sécurité, de détente, de bien-être, ce qui renforce également la confiance mutuelle.

De plus, l’enfant découvrira son odeur… Ce qui lui permettra de réaliser qu’il n’y a pas que la maman.

Et enfin, le père développera aussi un sentiment de compétence avec son bébé.

Participer aux soins quotidiens

C’est grâce aux petites interactions du quotidien, que le lien parent-enfant se construit.

Les changements de couche, l’heure du bain, les petits soins sont autant de moments propices pour développer une superbe relation avec l’enfant et créer une belle complicité.

Et lors de ces moments, la communication avec le bébé est d’autant plus importante ! Elle peut se manifester par des regards, des sourires, des caresses, des paroles rassurantes…

Les alternatives à l’allaitement au sein

Le papa souhaite prendre un peu le relai ?

Eh bien, il existe des solutions pour qu’il puisse lui aussi donner le lait au bébé.

Parmi les plus intéressantes  on retrouve la tasse.

D’ailleurs, c’est la seule alternative au biberon ou des études ont été réalisées. L’alimentation à la tasse a un impact positif sur l’allaitement et aiderait à le préserver (2).

Cette alternative permet aussi d’éviter d’éventuels troubles de la succion, qui je précise peuvent arriver à tout âge ! Retrouvez notre article sur la Confusion Sein tétine.

Pour boire à la tasse, le bébé lape le lait comme un petit chat le ferait.

Votre choix est de faire un allaitement exclusif au sein ?

Alors, il va falloir attendre le début de diversification pour papa, soit aux alentours de 6 mois comme le préconise l’OMS.

 

Passer du temps ensemble

Le secret pour tisser une superbe relation avec son bébé est bien sûr de passer du temps avec lui.

De plus, cela permet aux 2 parents d’acquérir une plus grande confiance en leur nouveau rôle.

Alors, je ne peux qu’encourager les parents à apporter un maximum d’attention à leur enfant.

Par exemple, en dehors des soins et des tétées, vous pouvez jouer avec lui ou chanter des chansons…

En fait, ce sont toutes les petites interactions qui contribuent pleinement à créer des liens d’attachements sécurisants entre l’enfant et les parents.

Et en prenant soin de l’enfant, cela lui permet aussi de développer une relation de confiance avec son entourage.

Alors, vous en avez appris plus sur le rôle du papa dans l’allaitement ?

 

Sources : (1)Kessler LA, Gielen AC, Diener-West M, Paige DM. The effect of a woman’s significant other on her breastfeeding decision. J Hum Lact. 1995;11(2):103-9

(2) McKinney CM, Glass RP, Coffey P, Rue T, Vaughn MG, Cunningham M. Feeding Neonates by Cup: A Systematic Review of the Literature. Matern Child Health J. 2016 Aug;20(8):1620-33

(3) https://www.lllfrance.org/vous-informer/fonds-documentaire/dossiers-de-l-allaitement/1290-da-64-facteurs-influant-sur-decision-allaiter-en-public

(4) Cheng CD, Volk AA, Marini ZA. Supporting fathering through infant massage. J Perinat Educ. 2011;20(4):200-209.

 

 

 

En savoir plus sur Sophie

MAMAN RADIEUSE