HomeGuideAccouchementPerte de cheveux post-grossesse : 4 remèdes naturels
Perte de cheveux post-grossesse
vous pourriez a-do-rer !
  • Amandes et noisettes

    Croquan-
    tissime !

    découvrir
  • Banane et pépites de chocolat

    Banana
    Choc !

    découvrir

27.04.2021

par Jolly Mama

Perte de cheveux post-grossesse : 4 remèdes naturels

Accouchementgrossesseperte cheveuxremèdes naturels

La perte de cheveux post-grossesse, aussi appelée “effluvium télogène du post-partum”, est un phénomène qui peut durer entre 2 à 6 mois après la grossesse correspondant à une perte de cheveux abondante qui peut parfois faire peur. Qu'est-ce que la perte de cheveux post-grossesse ? Pourquoi ce phénomène ? Existe-t-il des remèdes miracles et naturels pour le limiter ?

Perte de cheveux post-grossesse : on vous explique tout

La perte de cheveux post-grossesse est un phénomène par lequel passe chaque femme après l’accouchement.

Les phases du cycle pilaire

Tout d’abord il faut savoir qu’il existe un cycle pilaire comportant 3 phases différentes[1] :

– La phase Anagène : phase de croissance du cheveux qui peut durer de 2 à 6 ans.

– La phase Catagène : phase de repos, qui dure environ 1 mois où le cheveux cesse de croître.

– La phase Télogène : phase de préparation à la chute du cheveux, qui dure environ 1 à 4 mois, le cheveux est presque mort et prêt à tomber.

Ce cycle, comme tous les autres, peut être affecté par des changements environnementaux (stress, carences en nutriments, pollution, fatigue…) ou hormonaux (oestrogènes lors de la grossesse, prolactine lors de l’allaitement), qui vont venir troubler la croissance des cheveux, leur densité ou encore la dynamique du cycle pilaire.

Le cycle pilaire lors de la grossesse

Pour une femme enceinte[2][3] ce cycle est perturbé par ses hormones.

Durant la grossesse la phase télogène est ralentie, les cheveux ont donc tendance à rester plus longtemps en phase anagène (dû à un niveau élevé en oestrogènes), donc le nombre de cheveux qui tombent durant la grossesse est réduit (seul 5% des cheveux sont en phase télogène comparé à 10-15% en moyenne en temps normal). Cela induit aussi une augmentation du nombre de cheveux et de leur diamètre; les cheveux semblent alors plus nombreux et épais.

Après la grossesse

Après la grossesse, il y a un phénomène appelé “effluvium télogène du post-partum” qui peut durer entre 2 à 6 mois. Avec la chute des niveaux d’oestrogènes produits pendant la grossesse, d’avantage de cheveux se trouvent en phase télogène, cette phase ayant été d’autre part ralentie durant la grossesse, elle reprend de plus belle et plus forte que la normale car le cycle pilaire essaie de se resynchroniser. La phase télogène ne fait que “rattraper” le retard accumulé pendant la grossesse.

La perte de cheveux paraît abondante, alors que ce n’est que l’élimination des cheveux supplémentaires apparus lors de la grossesse et maintenus en phase anagène.

La chute de cheveux post-grossesse est donc un phénomène naturel, pas besoin de paniquer !

Toutefois quelques remèdes naturels existent pour vous réconforter, prendre soin de vous, de vos cheveux et de votre cuir chevelu, afin de vous aider à passer cette étape et de nouveau retrouver vos cheveux !

Si ce phénomène dure au-delà de 12 mois il peut être nécessaire de consulter un médecin, ceci peut être dû à une carence importante ou un trouble hormonal ou correspondre à une alopécie androgénique.

4 remèdes naturels pour lutter contre la perte de cheveux post-grossesse

Un Massage du cuir chevelu Naturel, pour le bonheur de toutes

Et oui vous avez bien entendu, un massage du cuir chevelu peut permettre de lutter contre la perte de cheveux après l’accouchement. Il agit sur la repousse du cheveux en activant la microcirculation sanguine, l’afflux du sang et de l’oxygène vers les racines. Cela ne vous prendra que quelques minutes en partant de la nuque et en remontant jusqu’en haut du crâne dans un mouvement circulaire de vos doigts. Il peut être fait le soir avant de vous endormir par exemple, par vous-même ou votre partenaire, ou encore avant chaque shampoing.

Celui-ci est d’autant plus efficace lorsqu’on applique un sérum stimulant et fortifiant, qui mélange huiles essentielles (quelques gouttes), huiles végétales ou encore hydrolats[4].

– Hydrolat de Romarin à Verbérone : prévient la chute des cheveux, stimule le système nerveux central par augmentation de la circulation sanguine.

– Hydrolat d’Ortie : fortifiant et équilibrant, il embellit les cheveux et stimule leur pousse.

– Hydrolat d’Ylang Ylang : améliore la qualité du cheveux et calme le stress ce qui permet d’éviter la chute des cheveux.

– Huile végétale de Ricin : répare, nourrit et favorise la repousse des cheveux.

– Huile végétale de Moutarde : favorise la repousse des cheveux et lutte contre leur chute, chauffante et stimulante. Attention aux cuirs chevelu irrités ou sensibles.

– Huile végétale d’Avocat : nourrit, protège et restructure les cheveux.

– Huile essentielle de Pamplemousse* : tonique, stimule le cuire chevelu.

– Huile essentielle de Cyprès de Provence** : tonique et circulatoire sur le cuir chevelu.

– Huile essentielle Sauge sclarée** : tonique, régulatrice et purifiante.

– Huile essentielle Bay Saint Thomas** : tonique, stimulante, réchauffante et stimulante.

*L’huile essentielle de pamplemousse est déconseillée pendant les trois premiers mois de la grossesse.

**Ces huiles essentielles sont déconseillées aux femmes allaitantes.

Vous pouvez même fabriquer du shampoing fortifiant pour encore plus d’efficacité en ajoutant simplement quelques gouttes des huiles essentielles dans votre dose de shampoing.

Des poudres de plantes naturelles

Il existe également un grand nombre de poudres de plantes naturelles pour lutter contre la perte de cheveux post-grossesse.

Ces poudres ayurvédiques, originaires d’Inde, mettent les vertus des plantes au service de la beauté. Elles permettent de nettoyer en douceur le cuir chevelu tout en le tonifiant et le stimulant pour favoriser la repousse des cheveux. Attention de ne pas choisir n’importe quoi, surtout si vous allaitez !

Nous vous avons sélectionné quelques poudres compatibles avec l’allaitement :

– Poudre d’Ortie Piquante : riche en fer, zinc, vitamines et silice, soit tout ce dont le cheveu a besoin pour être en bonne santé !

– Poudre de Kapoor Kachli (Gingembre sauvage) : antioxydant, rend les cheveux plus épais et brillants, stimule leur pousse.

– Poudre de Collagène : limite la chute de cheveux en renforçant et réparant la fibre capillaire, augmente la production de kératine et maximise le volume des cheveux.

Une alimentation saine et équilibrée

Les cheveux ont besoin de fer et de vitamines du groupe B pour assurer leur croissance et être plus forts.

La perte de cheveux post-grossesse peut être accélérée à la suite à des carences en fer ou en vitamines B.  Cela dit, la perte de cheveux après l’accouchement est normale !

Mais avoir une alimentation saine et équilibrée, riche en nutriments favorisant la repousse des cheveux.

– Fer : permet l’apport d’oxygène au cuir chevelu, il est retrouvé dans les céréales (comme notre porridge bio et gourmand Vanilla Forever), les légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots rouges…), la viande rouge, les fruits de mer ou encore le cacao en poudre.

– Vitamines du groupe B, notamment la biotine : elles permettent le renouvellement des cellules du cuir chevelu. On les retrouve notamment dans le blé, les poissons gras, la viande blanche (bouillon de poulet), les céréales, le soja et les légumineuses.

– Zinc, protéines, soufre et Vitamine D : aident à la fabrication de la kératine, anti-inflammatoire et anti-androgène. Ils sont retrouvés dans les fruits de mer et les viandes, mais également dans le jaune d’oeuf, le soja ou encore les graines de courges et coquillages.

– Vitamine C : l’absorption du fer est facilitée par la vitamine C, retrouvée principalement dans le jus d’orange.

Une cure de levure de bière et de vitamines

La levure de bière permet de stimuler la repousse des cheveux et de renforcer la fibre capillaire. Elle est riche en zinc, sélénium, vitamines E et surtout en B8. La biotine intervient dans le fonctionnement du système nerveux et le renouvellement des cellules des cheveux, permettant ainsi d’éviter la chute de cheveux et d’activer leur repousse.

Comme vu précédemment, la perte de cheveux peut être aggravée suite à des carences qui peuvent apparaître en post-grossesse. Ainsi des compléments alimentaires riches en vitamines A, B, E, fer ou encore zinc et magnésium peuvent également aider à pallier ces carences et renforcer la kératine capillaire.

La kératine est une protéine naturelle présente dans les cheveux qui participe à leur bonne santé. Pour augmenter naturellement le niveau de kératine il faut manger des aliments contenant cette protéine (choux, brocolis, poireaux, oignons et ails) ou manger des protéines (viandes maigres), des aliments riches en omega-3 (poissons), riches en vitamine C, vitamine A (fruits et légumes), vitamine B8 ou biotine (jaune d’oeuf, légumineuses) ou encore vitamine B6 ou cystine (oléagineux, spiruline).

Une étude mentionne également le Curcuma Longa[5] aurait des propriétés anti-oxydantes, angiogéniques et stimulantes pour les cheveux.

La fatigue et le stress : facteurs aggravants la perte de cheveux post-grossesse

Être jeune maman n’est pas facile tous les jours, et la fatigue et le stress post grossesse peuvent aggraver la perte de cheveux.

Bien s’alimenter durant cette période est essentiel. Pour en savoir plus, consultez notre article :  L’alimentation pendant le post partum.

Une complémentation en Magnésium peut aider à soulager le stress et la fatigue.

Huiles essentielles

Vous pouvez également essayer certaines huiles essentielles naturelles (à diffuser ou à utiliser pour un massage du cuir chevelu).

– Huile essentielle de Lavande Vraie : vertus relaxantes et calmantes sur le système nerveux, alliée contre le stress ou les insomnies.

– Huile essentielle d’Orange sanguine : grande propriété relaxante. De manière générale, les huiles essentielles d’agrumes sont réputées pour améliorer l’humeur.

– Huile essentielle Petit grain bigarade : calmante et relaxante, elle dissipe les tensions, lutte contre le stress et apaise l’esprit.

– Huile essentielle Baies de Linaloe* : effet calmant en cas de nervosité.

– Huile essentielle d’Epinette noire* : réputée en cas de grande fatigue ou coup de pompe.

*Ces huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes.

L’ortie

On retrouve l’ortie dans des poudres à appliquer directement sur le cuir chevelu mai pensez également à la tisane d’ortie, très reminéralisante ! L’ortie est naturellement riche en vitamine A, B et C, en sels minéraux (fer, calcium, magnésium, potassium et phosphore) et en protéines. Il va fortifier la fibre capillaire, lutter contre la chute de cheveux, booster la régénération capillaire et optimiser la santé des cheveux.

 

Et sinon pour lutter contre la fatigue et se faire du bien, vous pouvez essayer nos carrés allaitement et énergie !

Attention à ne pas vous auto-complémenter, les compléments alimentaires ne sont pas anodins, peuvent interférer avec d’autres compléments, des aliments et des médicaments, ne sont pas adaptés à votre situation personnelle, sans compter qu’il faut bien les choisir et adapter les dosages. Il est donc préférable de se faire conseiller par un praticien de santé spécialisé en nutrition (naturopathe ou nutrithérapeute par exemple).

 

SOURCES :

[1] Alterations in hair follicle dynamics in women. PIÉRARD-FRANCHIMONT.C et PIÉRAR.GE. Biomed Res Int. Décembre 2013.

[2] Effect of pregnancy on the human hair cycle. LYFIELD.YL. The journal of investigative dermatology. Décembre 1960.

[3] Alopecia In Women. THIEDKE.CC. Am fam physician. Mars 2003

[4] The use of Natural ingredients in the treatment of alopecias with an emphasis on Central Centrifugal cicatricial alopecia : a systematic review. EZEKWE.N, KING.M et HOLLINGER.JC. J Clin Aesthet Dermatol. Août 2020.

[5]Treatment of telogen effluvium using a dietary supplement containing Boswellia serrata, Curcuma longa, and Vitis vinifera : Results of an observational study. NISTICO.S, TAMBURI.F, DASTOLI.S, SCHIPANI.G, CARO.G, FORTUNA.MC et ROSSI.A. Dermatol Ther. Mai 2019.